DAY5 – BONDI BEACH DAY

Jour 5 – Bondi Beach Day

22 juillet 2017


10h – Réveil difficile, part 2

La première nuit dans l’appartement fut éprouvante. Malgré le chauffage j’eus froid, très très froid. C’est donc avec difficulté que je me lève à 10h puis me prépare et rejoins Jemma à l’hôtel. Au programme aujourd’hui ? Le tant attendu footing à Bondi Beach, l’une des plus belles plages de la Gold Coast australienne.

Pour se rendre à Bondi Beach : Prendre le train jusqu’à Bondi Junction puis le bus direction Bondi Beach (bus n°333, 380 ou 381). Pour un aller c’est $4,50 de train et $2,60 de bus soit un peu moins de 5 euros.

13h – Arrivée à Bondi Beach

La plage de Bondi est à couper le souffle. Des vagues de plusieurs mètres de hauteur s’abattent sur les rochers, il faut être à l’affut pour ne pas se faire mouiller. Loin du rivage, J’aperçois des surfers, malmenés par les vagues. Finalement ma première session de surf ne sera certainement pas « facile » comme je le pensais. Loin de me décourager, je compte récupérer la planche d’une étudiante qui la vend au rabais et prendre un forfait de 10 leçons dans un centre de surf à Manly Beach, ce qui revient à $25 la séance.


Des australiens chillent et bronzent sur les pelouses bordant la plage tandis que j’admire les graffitis artistiques des murs tout autour de la plage. Des bars et des restaurant sont situés tout le long et il est possible d’aller faire un tour de grande roue !

« Sunsets, smell of rain, ice cold beer, starry nights, falling in love. »


Bondi Mood


15h – Starving girls

Après un petit footing de 2kms le long de la plage, avec Jemma on meurt littéralement de faim ! On s’arrête dans un des restaurants du bord de mer, le Bucket List, pour déjeuner.
Pour Jemma ça sera poulet frit et frites et pour moi une assiette de légumes avec du saumon et du riz, à tomber ! Le tout accompagné d’un cocktail à la pêche. On en a pour $90 dollards à deux soit environ 30 euros chacune. 

Scorched Mt cook salmon poké
A savoir : « Bucket list » signifie la liste de toutes les choses que l’on souhaiterait accomplir dans sa vie avant de mourir. J’apprécie l’idée !

17h – Party Hard

Après déjeuner on se dépêche de rentrer sur Sydney car à 18h on a rendez-vous sur un bâteau pour une soirée privée… qui au final se transformera en « house party » dans une sorte de loft aménagé par des jeunes australiens et très très coooool : table de pingpong, platines de DJ et enceintes, chambres à la japonaise, coin fumeur avec salon privé, cuisine avec un fut à bière de fabrication manuelle (😂), boule disco et lasers multicolores, et l’allure d’un vieux hangar vu de l’extérieur. 

Autre particularité ici, il y a des taxis partout ! Et heureusement, car la nuit il est difficile de se déplacer. Donc si vous prévoyez un séjour à Sydney, n’oubliez pas de télécharger l’application Uber


Mes conseils « Soirée avec des étrangers dans un pays étranger » : 

1. Y aller !!!
Il n’y a pas meilleur moyen de se faire des connaissances et d’apprendre la langue. Ce n’est pas en restant dans son coin ou enfermé dans sa chambre que l’on va bien s’intégrer et passer une bonne année étudiante. Donc on fait le premier pas et on se lance ! 

2. Etre curieux
Intéressez-vous à la ville, mais aussi aux gens : d’où ils viennent, ce qu’ils font, qu’est-ce qu’ils aiment. Car parler de soi c’est sympa, mais apprendre à connaître d’autres personnes et d’autres cultures est tellement plus enrichissant.

3. Parler et écouter
Ne faites pas vos timides, parlez. Même si vous dites n’importe quoi, au pire on vous reprendra. Profitez aussi de votre statut de nouvel arrivant étranger pour vous immiscer dans n’importe qu’elle conversation, même privée, car de toute manière, vous ne comprendrez rien. 

4. Ne pas se décourager
Lorsque tu écoutes la conversation de deux anglais légèrement alcoolisés (ou pas) depuis 10 minutes et que tu comprends un mot sur quatre, soit tu abandonnes et va vers un autre groupe, soit tu persévères et demande à ce qu’ils parlent moins vite et t’expliquent quelques mots d’argots qu’ils utilisent. La plupart du temps, si tu es largué, on t’aide. 

5. Sois récompensé
Que ce soit en France ou à l’étranger, une soirée peut être très naze ou très sympa. Mais du moment que tu restes toi-même et y mets un peu du tiens, tu auras de bonnes surprises. 


Mes « bonnes surprises de la soirée » : 

– Je me suis faite beaucoup complimenter sur mon anglais et on s’exclamait des « Amazing » en apprenant que j’étais à Sydney depuis seulement une semaine. C’est tellement encourageant !

– Lorsqu’une personne arrive à dire mon prénom correctement… j’ai eu le droit à TOUT ! Et si elle y arrive, ‘tention au défi numéro deux : dire mon nom de famille. Mouhahaha !

– J’ai rencontré des personnes géniales. Comme cet allemand qui avait vécu quelques mois en France et m’a chanté L’hymne de nos campagnes du groupe Tryo pour me dire au revoir. 

– Au final j’ai passé une soirée très sympa !

Il est 3h40 ici [et 19h40 en France], je vais dormir, bonne soirée on se retrouve dans quelques heures !

Laisser un commentaire