Une frenchy au Vietnam – Une journée à Hanoi

Hanoi Vietnam FrenchyJ

Deuxième jour de mon road trip en Asie du Sud avec pour seconde étape Hanoi, la capitale du Vietnam !

A la suite de mon court séjour à Singapour, je m’envole pour Hanoi située au nord-est du Vietnam dont elle est la capitale. Entre modernité et vielles ruelles à l’architecture pluricentenaire, Hanoi est une ville chaotique qui peut surprendre aux premiers abords mais par laquelle on se laisse très vite charmer. Energique et regorgeante de vie, c’est un mélange de cultures asiatiques et européennes qui vous entraine le long des canaux et des petits commerces de rue à un rythme effréné.

Hanoi - Vietnam Frenchy J
Hanoi – Vietnam

Par dessus tout, Hanoi est un très bon point de départ pour les excursions à la baie de Ha Long, destination incontournable de l’Asie. Composée de 1969 îles recouvertes de forêts tropicales, la baie de Ha Long est connue mondialement pour ses eaux turquoises et est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1994. Niveau activités il est possible d’y faire de la plongée, de l’escalade, de la randonnée dans le parc national de Cát Bà, du kayaking ou bien simplement d’y passer un jour ou deux en bateau à naviguer entre les îles et à s’arrêter visiter quelques caves. 

Pour mes trois jours à Hanoi, j’ai donc partagé mon temps entre découverte des rues de la capitale et visite de la baie de Ha Long en bateau avec la compagnie Vietnam Open Tour.

Immersion au Vietnam

Après seulement deux heures de sommeil à Singapour, c’est la panique ! Mon vol est à 8h, il est 5h du matin et je ne parviens ni à appeler un taxi ni à réserver un Uber tandis que le réseau de trains n’ouvre qu’à 5h30 et avec 1h de trajet ça va être juste. Je me précipite donc dans les rues désertes de Singapour sous la pluie à la recherche d’un taxi. Par chance j’en intercepte un et arrive 40 minutes plus tard à l’aéroport pour 20 SGD, c’était moins une !

Mon conseil : réservez vos vols à des heures convenables où il est aisé de se rendre à l’aéroport. Cela vous évitera pas mal de stress et vous serez de meilleure humeur avec quelques heures de sommeil en plus.

Après 3h de vol j’arrive à l’aéroport de Hanoi, Nội Bà, où je réserve un chauffeur privé pour m’emmener à mon hôtel Bedgasm, situé en plein coeur du centre-ville, puis me ramener à l’aéroport pour le retour deux jours plus tard. Les tarifs sont très raisonnables : 40 dollars pour l’aller/retour de 40 min chacun.

Bien que je sois fatiguée, l’excitation du voyage me tient éveillée. Excitation qui redescend bien vite au fur et à mesure que j’approche de Hanoi. De Singapour, propre et moderne, je me retrouve propulsée dans les paysages chaotiques du Vietnam.

J’avais déjà remarqué la différence depuis l’avion : de Singapour dont l’aménagement soigné des parcs et des quartiers résidentiels m’avait interpellée depuis l’avion malgré la pluie, je découvre un Vietnam bien plus épars constitué de petits villages séparés par des champs et des rizières. L’architecture est simpliste avec des bâtisses rectangulaires grisâtres colorées pour certaines par des toits bleus, rouges, verts… Et tout autour, des paysages montagneux, des cultures de Pandan (plante tropicale semblable aux palmiers), des rizières et des chantiers.

Hanoi - Singapore flight - frenchyj
Arriving at Hanoi
Hanoi - Vietnam Frenchy J
Hanoi – Vietnam

Et une fois sur la terre ferme, le sentiment de chaos continue. Premièrement, la communication est très difficile avec les vietnamiens qui ne parlent pour la plupart pas anglais. Ensuite la pauvreté du pays saute aux yeux. J’observe avec des yeux ronds les locaux cuisinant à même les rues sur les trottoirs, le traffic dense et bruyant où le code de la route semble n’être qu’une légende urbaine, les bâtiments abandonnés et les boutiques de rues où les prix ne sont jamais fixés.

Plus j’approche de mon hôtel plus je me sens perdue. La ville est immense et je me demande comment je vais faire pour ne pas m’y perdre. Tout me semble différent et je n’aperçois que de très rares visages occidentaux. J’essaie de me rassurer mais au fond je n’ai qu’une envie, me blottir sous mes draps à l’hôtel et y rester.

Néanmoins, une fois arrivée à Bedgasm je reprends mes esprits et retrouve ma motivation. Il va m’en falloir plus pour me décourager ! Bien que le dortoir de 8 lits soit petit, l’hôtel et propre et le personnel amical. Seul soucis, l’adaptateur du Vietnam est différent que celui de Singapour (pourtant, c’est un vietnamien qui me l’avait conseillé) il m’est donc impossible de charger mon portable qui n’a plus que 10% de batterie. De plus mon casier ne marche pas, je ne peux donc pas mettre mes affaires à l’abris.

Je sors donc dans la jungle vietnamienne avec pour objectifs l’achat d’un adaptateur et d’un cadenas. Une fois mes missions accomplies, je pars à la recherche de street food locale et tombe sur un restaurant bon marché qui sert la spécialité locale, le Phô, une soupe de nouilles de riz au boeuf à laquelle est ajoutée des herbes, des oignons, de l’ail ou encore des piments. J’en ai pour 60 000 VDN (2,20€) et je régale !

Pho - plat vietnamien
Pho – plat vietnamien

Autres spécialités locales à tester à Hanoi :

  • Spring roll and fried spring roll (nem)
  • Fish Bun Bo, soupe de poisson épicée
  • Le Banh Mi, sandwich vietnamien
  • Le Egg Coffee, du café vietnamien auquel est ajouté un jaune d’oeuf fouetté avec du sucre
  • Xoi La Dua, du riz gluant au pandan, un fruit asiatique à la couleur verte

Rassasiée je pars à l’aventure. Et quelques rues plus loin, je me fais arrêter par un Tuk Tuk qui me propose un tour. J’accepte, après tout, un tour de Tuk Tuk au Vietnam, c’est la base ! Et honnêtement, j’ai adoré !

Tuk Tuk Hanoi Frenchy J
Tuk Tuk Hanoi

A tester aussi : un tour en scooter (à savoir qu’il y a beaucoup de Uber – ou Grab, en version asiatique – qui viennent vous prendre en scooter).

Tuk Tuk Hanoi - Vietnam Frenchy J
Tuk Tuk Hanoi – Vietnam

Pour 200 000 VND (8€), mon chauffeur me fait faire le tour du lac Lac Hoan Kiem et des rues alentours. Il ralenti lorsque je souhaite prendre une photo et me présente les monuments incontournables du coin tels que le Ly Thai To Park, l’Opéra, la Cathédrale Saint-Joseph de Hanoï, le Temple Ngoc Son, le Lenin Park ou encore la Tour de la Tortue. Bien qu’il ne parle presque pas anglais (il n’a pas compris lorsque je lui ai demandé son nom), il est amical et courageux vu son travail.

Vieux Quartier de Hanoï - Rue Dinh Tiên Hoàng - Vietnam Frenchy J
Vieux Quartier de Hanoï – Rue Dinh Tiên Hoàng – Vietnam
Opéra de Hanoi - Vietnam Frenchy J
Opéra de Hanoi – Vietnam
Temple - Hanoi - Vietnam Frenchy J
Temple – Hanoi – Vietnam
Lenin Park - Hanoi - Vietnam Frenchy J
Lenin Park – Hanoi – Vietnam
Hanoi - Vietnam Frenchy J
Administration Municipale de Hanoi – Party Committee – Vietnam
State Bank of Vietnam - Hanoi Frenchy J
State Bank of Vietnam – Hanoi
Cathédrale Saint-Joseph de Hanoï - Vietnam Frenchy J
Cathédrale Saint-Joseph de Hanoï – Vietnam

Ce tour en Tuk Tuk m’a carrément reboostée et je décide de refaire le même trajet à pied afin de prendre encore quelques photos. Le lac de Hoan Kiem et sa promenade est superbe et très agréable. Sur le chemin je rencontre un groupe d’étudiants heureux de pouvoir bavarder en anglais avec moi. Ils m’ont d’ailleurs appris quelques mots en vietnamien (bon d’accord, je n’ai retenu que « xin chào » soit bonjour, c’est un début).

Lac Hoan Kiem - Hanoi - Vietnam Frenchy J
Lac Hoan Kiem – Hanoi – Vietnam
Lac Hoan Kiem - Hanoi - Vietnam Frenchy J
Lac Hoan Kiem – Hanoi – Vietnam
Tour de la Tortue - Lac Hoan Kiem - Hanoi - Vietnam Frenchy J
Tour de la Tortue – Lac Hoan Kiem – Hanoi – Vietnam
Temple Ngoc Son - Hanoi - Vietnam Frenchy J
Temple Ngoc Son – Hanoi – Vietnam
Hanoi - Vietnam Frenchy J
Hanoi – Vietnam

Avant de rentrer à l’hôtel je m’autorise une petite glace-gaufre chez Take Eat Easy et OMG c’est une tuerie ! Adresse à retenir ci-dessous.

Ice Cream Bubble Waffle Hanoi
Ice Cream Bubble Waffle –
Take Eat Easy Hanoi

Vers 18h je rentre me reposer à l’hôtel car une journée chargée m’attend le lendemain : j’ai réservé une journée découverte de la baie de Ha Long.

Je n’ai pas eu le temps de visiter le nord de la ville avec ses parcs et ses monuments mais j’espère en avoir le temps lorsque je reviendrai à Hanoi à la fin de mon road trip dans 3 semaines.

Tour de la Tortue - Lac Hoan Kiem - Hanoi - Vietnam Frenchy J
Tour de la Tortue – Lac Hoan Kiem – Hanoi – Vietnam

 

Les 10 commandements du Vietnam

1 – Dire NON tu apprendras. (Ce qui peut être difficile face à l’insistance des vendeurs de rue. Mais non, tu n’as pas envie de ces gâteaux au sucre)

2 – Risquer ta vie en traversant la route tu feras. (Il ne sert à rien d’attendre au passage piétons, personne ne s’arrêtera. Donc pour rejoindre le trottoir d’en face, il suffit de prendre une grande inspiration et de marcher d’un pas déterminé, tel Moise traversant la mer rouge)

3 – Manger proprement tu abandonneras. (La soupe aux nouilles, ça tâche)

4 – Ton concept de l’argent tu oublieras. (Il est un peu difficile au début de tendre un billet de 50 000 pour une simple coupelle d’ananas. Mais lorsque tu convertis et que tu réalises que c’est tout juste 1,80€, tu te sens tout de suite beaucoup mieux).

5 – L’hygiène tu redéfiniras. (Pour moi il a été très compliqué d’observer les vietnamiens cuisiner dans les rues avec des marmites posées sur la route. J’ai aussi regardé d’un oeil douteux l’ananas découpé en morceaux et servi dans un sac plastique qu’une femme m’a vendu dans la rue. Néanmoins je ne suis pas tombée malade et j’ai mon secret spécial survie : un petit flacon de gel antiseptique que j’emmène partout ! Attention tout de même à ne JAMAIS boire l’eau courante.)

6 – Pour une star tu te prendras. (Etant donné le peu de « blancs » au Vietnam, il est fréquent de se faire arrêter dans la rue par des asiatiques souhaitant prendre une photo avec vous. Une vraie attraction touristique !)

7 – Grand les yeux tu ouvriras. (Hanoi est une vraie fourmilière où règne une agitation assez déroutante. Ouvrez grand les yeux pour vous repérer ou découvrir des trésors cachés.)

8 – Un plan et un carnet, avec toi tu emporteras. (Je conseille fortement de noter les rues empruntées car se souvenir de la rue Saint-Jean est facile, mais de la rue Hai Bà Trung, beaucoup moins)

9 – Un chapeau ridicule tu achèteras. (Vous savez, le fameux chapeau conique en feuille de palmier appelé « Non la ». Et pourquoi pas l’associer avec la tenue traditionnelle Ao Dai ?)

10 – Le sourire tu porteras. (Les vietnamiens sont des personnes adorables et simples, donc autant leur rendre la pareille et afficher votre plus beau sourire)

Hanoi - Vietnam Frenchy J
Hanoi – Vietnam

En conclusion j’ai été agréablement surprise par le Vietnam. Il suffit de se prêter au jeu et de se laisser charmer par le tohu-bohu des rues et leurs habitants. Je suis heureuse de ne pas m’être laissée abattre par ma première impression et d’avoir accordé sa chance à Hanoi, cette ville où vieilles générations et jeunes générations vivent en harmonie, où les vieux bâtiments traditionnels jouxtent des chantiers de construction et où les petites boutiques de bibelots anciens et poussiéreux font face aux grandes enseignes de luxe. Le Vietnam est un pays contrasté, débordant d’énergie, d’entrain et de fureur de vivre. Partagé entre sérénité et excitation, je me suis sentie dans cette ville comme en apesanteur, comme si le temps s’était soudainement arrêté.

Laisser un commentaire