Grampians National Park

Grampians National Park

Situé dans l’état Victoria, à 300 kms de Melbourne, le parc national des Grampians est le paradis des amoureux de nature, de randonnée et d’escalade. C’est aussi un espace protégé où il est possible d’en apprendre plus sur la culture aborigène.

En voyage à Melbourne pour le week-end avec des amis, je réserve un tour en bus d’une journée pour découvrir quelques endroits phares du parc.

6h30 – Départ pour les Grampians

Le réveil pique mais je m’en moque, je suis bien trop excitée à l’idée d’aller respirer l’air frais des montagnes ! Avec mes amis on rejoint le point de rendez-vous du tour bus Wildlife Australia sur King Street vers 7h30, on fait la connaissance de notre guide Chris, un vrai ranger des montagnes, et c’est parti pour une virée en bus !

10h – Beaufort

Après 2h30 de route, on fait une pause dans la charmante ville de Beaufort où l’on nous offre le petit déjeuner (thé et biscuits, je m’attendais à mieux)

Pour l’anecdote, sur la route on est passé par Moyston, une petite bourgade qui a son importance dans l’histoire australienne car c’est là-bas qu’est né le AFL (Australian Football League) ou le football australien.

10h30 – Brambuk Aboriginal Cultural Centre

On reprend la route jusqu’au centre culturel aborigène de Brambuk qui contient de très anciens outils, peintures et installations aborigènes. Le centre est aussi le point de départ de nombreuses randonnées et un point stratégique pour faire une pause, demander des renseignements et une carte des Grampians et bien sûr acheter des souvenirs.

Brambuk National Park
Brambuk National Park
Art aborigène australia
Art aborigène

Randonneurs, soyez prudents ! Les Grampians abritent de nombreuses espèces de serpents et parmi elles les plus dangereuses d’Australie. J’ai moi-même repéré un serpent de l’espèce « Small-eyed » qui s’est enfui à mon approche. La plupart du temps les serpents ne sont pas agressifs mais mieux vaut rester attentif et vite s’en éloigner si l’on en rencontre un.

Smoked eye snake australia
Smoked eye snake

Le long de la visite du centre culturel on en apprend plus sur l’histoire des aborigènes, leur art et leur façon de voir le monde. C’est un peuple très proche de la nature qu’ils considèrent comme empreinte des esprits créateurs ancestraux à l’origine de la Terre durant ce qu’ils appellent « le temps du rêve ».

Un peu de vocabulaire aborigène :

  • Teelak : le bush, la forêt originelle
  • Gunditjmara : scène de théâtre représentant l’intérieur d’une baleine avec des os et côtes
  • Winda Mara : cercle de pierres servant pour les réunions

Il faut savoir qu’avant l’arrivée des européens, le peuple aborigène était un peuple à la culture complexe regroupant pas moins de 250 dialectes et dont les différentes tribus possédaient chacune leurs rituels et codes propres.

12h – Pique-nique

On poursuit notre route jusqu’à la ville de Halls Gap où l’on s’arrête pour déjeuner. Au menu : des pizzas, et pas top. Décidément le tour ne fait pas dans la gastronomie.

On poursuit la route dans le coeur du parc national jusqu’à l’impressionnant Boroka Lookout qui offre un superbe point de vue sur le lac Fyans.

Boroka Lookout australia grampians
Boroka Lookout

J’aurais aimé m’arrêter au lac de Bellfield mais c’est là l’inconvénient des tours en bus, on ne fait pas ce que l’on veut !

14h – Balconies des Grampians

On entreprend une petite marche jusqu’au Jaws of death lookout où l’on s’arrête prendre quelques photos avant de descendre sur quelques kilomètres jusqu’aux majestueuses cascades Mackenzie.

Jaws of death lookout Grampians Australia
Jaws of death lookout

La marche jusqu’aux chutes est facile et courte et à l’arrivée on peut se détendre dans l’herbe ou sur les rochers autour.

Parc National des Grampians
Parc National des Grampians
Mackenzie Falls Grampians Australia
Mackenzie Falls
Mackenzie Falls Grampians Australia
Mackenzie Falls

16h – Après les Grampians, les Kangourous

On reprend la route en direction de Melbourne mais sur le chemin on fait un dernier stop dans une ferme où il est possible de s’approcher de kangourous gris. Mais pas trop près ! Un kangourou peut vous casser le nez en rien de temps, mieux vaut rester sur ses gardes.

Kangourous Gris Australia
Kangourous Gris

On retourne vers 21h sur Melbourne et on dit au revoir au reste du groupe avant d’aller dîner dans un restaurant français, bien trop cher d’après moi, comme la plupart des restaurants français en Australie d’ailleurs.

 

Verdict du bus tour ? Sympa et efficace avec un ranger comme guide au top et des super photo shoots ! Par contre niveau nourriture mieux vaut emmener son pique-nique, et si l’on souhaite faire vraiment de la randonnée ou si l’on aime bien prendre son temps pour explorer les environs, mieux vaut louer une voiture et créer son propre itinéraire. Méfiez-vous quand même des heures de conduite et préférez réserver un hôtel directement dans les Grampians pour passer la nuit.

One Reply to “Grampians National Park”

  1. Bernard SEVIN-DURET dit : Répondre

    Superbe randonnée … Tu nous parles du « winda mara », cercle de pierre de la culture arborigène. Que veut dire ici le mot « mara » ? Au Kenya, il y a un parc à safari appelé le « Masaï mara » et l’éthymologie hébraïque de mara a un rapport avec l’amertume. En est-il ici aussi de même ?
    Peux-tu aussi traduire les noms, comme ici « Jaws of death lookout », car souvent la signification des noms de lieu nous apporte une compréhension supplémentaire.
    En tout cas, c’est très intéressant mais j’aurai voulu qu’en cliquant sur certaines petites photos on puisse avoir l’agrandissement.
    Très très bien !

Laisser un commentaire